dimanche 5 mars 2017

Je peins pour l'attelage




Nous avons au club une section d'attelage très dynamique et vivante, et nous organisons notre premier concours d'attelage en septembre !

Je ne pratique pas l'attelage : mes chiens sont trop petits pour y être admis, et, quand bien même, ni eux ni moi ne possédons les qualités de calme et de sang-froid qui nous permettraient d'y briller...

Pourtant, je suis très attachée à ce sport canin qui permet de mettre en valeur les géants de la gent canine. Les chiens ne sont jamais, jamais aussi heureux que lorsqu'ils peuvent collaborer avec leurs humains, mettre leurs capacités physiques et mentales au service d'une tâche commune. Ca illumine leur existence, on le voit dans leurs yeux. Il n'est pas toujours évident de trouver une discipline sportive bien adaptée aux géants, qui sollicite autant leur corps que leur esprit.

Or, l'attelage, c'est exactement ça. Les chiens doivent faire montre d'une concentration extrême, parfois très longtemps pendant l'épreuve de régularité, et d'une grande habileté pendant l'épreuve sur obstacles. La complémentarité et la complicité du binôme doivent être sans faille. Si vous n'avez jamais eu l'occasion de voir des chiens travailler à l'attelage, c'est un spectacle à ne pas manquer !

Cliquez là pour tout savoir sur l'attelage canin.

Voilà pourquoi, je me suis levée de bonne heure ce dimanche pour donner un coup de main aux copains, qui construisent des obstacles d'attelage. Pour une agilitiste, c'est assez rigolo, les obstacles ressemblent assez aux nôtres, à ceci près qu'on a l'impression d'être un lilliputien à côté  :)

J'ai commencé par peindre ces rampes qui permettront des dévers :


Pendant ce temps, les garçons construisaient une marche :



Puis, j'ai passé de la laque anti-rouille sur ces drôles de machins, qui serviront à installer des poteaux pour baliser le parcours :



C'était un chouette moment : j'étais installée entre un petit bois où roucoulaient des tourterelles, et le cours d'agility où Fast et Metis s'entraînaient avec Guillaume... J'étais bien. Il faut dire que j'adore utiliser des pinceaux !

J'ai laqué une vingtaine de ces trucs, et j'étais plutôt contente, quand j'ai appris qu'il en fallait 120 pour le concours... Bon, j'ai encore le temps !

Mais le meilleur moment, c'est le casse-croûte, avec les bugnes toutes fraîches préparées par Sophie, le pain, le vin et le fromage !



On remet ça dans un mois ! J'ai hâte d'y être  :)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire